Extrait - L'intuition est l'âme de l'Intelligence

Publié le par Starchild*Light

L’INTUITION EST L’ÂME DE L’INTELLIGENCE

Nos facultés mentales sont en relation avec une pensée conscience cosmique. Le problème est que nos « instruments » mentaux sont imparfaits pour nous permettre de comprendre exactement et profondément les messages de l’univers et de l’au-delà. C’est pourquoi nous devons augmenter continuellement nos facultés afin de sortir des contraintes et des limites de nos pensées, figées par le trop rationnel, le trop moral, le trop intellectuel…Il faut savoir qu’il y a des réalités qui appartiennent à un autre monde et que, pour les connaître, nous devons utiliser nos sens supra physiques et supra psychiques, Il ne s’agit pas d’organes corporels, mais bien de dispositions immatérielles qui sont localisées dans toutes nos cellules. Notre intelligence n’est pas uniquement définissable par de la volonté, de la raison, du jugement. Il s’y trouve aussi – et pourrait-on dire surtout- une lumière qui porte dans notre langage humain différents noms : intuition, inspiration, clairvoyance…

Il existe une conscience –et une connaissance- absolue qui est au-dessus de l’intelligence terrestre. Cette conscience est originelle et complète, car elle saisit tout ce qui est pensée dans son essence et dans ses propriétés. Notre mental conscient n’est que l’ombre de cette intelligence vraie et totale. L’approche de cette intelligence universelle se fait en deux étapes. Une connaissance de Soi et une connaissance des Autres et du Monde. Ces deux connaissances se réunissent en une seule qui permet d’approcher –et non pas encore d’intégrer- cette intelligence intégrale. Tout commence par une connaissance et une acceptation de notre unité qui comprend notre corps, notre esprit et notre âme. Il faut accroître notre connaissance de nous-même, puis celle des autres et du monde, afin d’atteindre cette plénitude.

L’approche de l’intelligence universelle et intégrale signifie qu’il nous sera alors possible de comprendre l’origine de toute chose. Cette compréhension commence par un contact avec notre entité psychique immortelle, au-delà de nos émotions et de nos sentiments terrestres. Nous pénétrons dans l’espace infini de nos vies passées, présentes et futures, dans cet espace que les penseurs appellent l’inconnaissable. Nous saisissons les vraies relations entre notre corps, notre mental et notre cœur, et surtout, il nous est communiqué des vérités essentielles sur la vie, la naissance, la mort, la vie après la mort, l’au-delà. Il s’agit bien d’une extension de toutes nos facultés mentales, au-delà de notre univers conscient et au-delà de nos limites humaines. Et nous formons Un avec le cosmos où se trouve cette conscience transcendée. Nous sommes une parcelle incarnée – de par notre existence terrestre- de cette Infini tout conscient et surconscience.

Et c’est ainsi que nous devenons « supérieur » à nous-même et aux autres qui n’ont pas encore acquis cette existence cosmique. Nos intuitions devenant suprêmes nous permettent de « regarder derrière les miroirs » C’est-à-dire de découvrir qui nous sommes réellement et par là même quel est notre devenir. Et cela à travers les successions d’événements et des changements qui constituent notre vie.

L’INTUITION ET LA FOI CONDUISENT À LA SUPRACONNAISSANCE

La clé pour sortir de notre conscience terrestre et atteindre la conscience et connaissance universelle est la Foi. Le mot "foi" est employé dans le sens large de confiance absolue en des résultats exceptionnels et non pas dans le sens limitatif de croyance en un dieu, en Dieu. Il ne s'agit pas d'une foi obstinée et agressive, mais d'une volonté ouvertement libre et illuminée par l'amour. Une telle foi porte en elle-même les germes de cette lumière cosmique, si bien que tout notre être est comme aspiré vers des hauteurs, là où se trouve le supra-mental, le divin cosmique. Une volonté ouverte et généreuse nous permet de progresser vers des plans de consciences où l'erreur, l'ignorance, l'inquiétude n'ont pas leur place. Et une montée vers un mental supérieur se produit grâce à cette foi transcendée par l’intuition. Cette progression se fait par niveau. Lorsque nous touchons au plus près des vérités suprêmes, nous devenons un esprit. Cette spiritualisation nous amène à nous débarrasser de tout ce qui est trop matériel, de tout ce qui est vanité terrestre.

MAIS QUI A DE L’INTUITION ?

Mais comment savoir si l'on est voyant ? Comment savoir si l'on possède cette indispensable, mais indéchiffrable intuition ? Essayons d'énumérer les qualités - pour ne pas dire les dons- qui font les voyants:

- les intuitifs sentent immédiatement les choses, les êtres et les événements et cela sans déduction, ni raisonnement, ni analyse. Leurs pressentiments sont souvent associés a des vagues inquiétudes.

- les intuitifs ont des prémonitions fulgurantes et surprenantes.

- les intuitifs sont attirés spontanément par certaines personnes sans pouvoir expliquer leur sympathie. Mais ils sont également répulsés par d'autres personnes lorsqu'ils sont en état d'antipathie.

- les intuitifs ont des rêves nombreux et « parlant »

- Ils sont attirés par l’irrationnel, le symbolique, l’étrange, le mystérieux, mais aussi l’humain, le profondément humain.

- ils savent interpréter ou ils apprennent à interpréter les signes, les messages, les manifestations qui échappent à l’entendement.

- Ils ont un « Ange » qui les conseils et les guide.

- Ils croient en une sympathie universelle qui relie les êtres de bonne volonté, toutes les personnes qui vibrent aux mêmes influences et aux mêmes rayonnements.

- Ils ont un intérêt, pour ne pas dire une passion, pour les sciences humaines, les arts, les religions, la philosophie, la psychologie des profondeurs…

- Ils s’interrogent sans cesses sur cette « connaissance supranormale » qui les fait vivre en marge d’un monde uniquement rationnel et matérialiste.

À MÉDITER

« Il n’y a pas d’autres voies qui s’offrent aux hommes, pour arriver à une connaissance certaine de la vérité, que l’intuition évidente et la déduction nécessaire » (Descartes)

« … de l’intuition, on ne saurait en somme avoir valablement qu’une intuition… » (Le Roy)

« Ce qui caractérise avant tout l’intuition, c’est d’être une connaissance antérieure parfois, en tous les cas supérieure à l’analyse, à la réflexion abstractive, une connaissance transcendante aux discours… une connaissance qui se justifie rien qu’en se présentant, qui porte son évidence avec soi… » (Le Roy)

« Dans une démonstration, il est possible de distinguer entre l’extérieur et l’intérieur. L’extérieur c’est le discours… dont la mémoire retient une à une les diverses articulations. L’intérieur, c’est je-ne-sais-quoi qui fait l’unité de la démonstration. Et ce sera, suivant une nouvelle interprétation du terme, une intuition. L’intuition est l’intelligence même ». (Brunschvigg)

« L’analyste…par une sorte d’intuition, devine avant de pouvoir démontrer. Deviner avant de démontrer » AI-je besoin de rappeler que c’est ainsi que se sont faites toutes les découvertes importantes » (Poincaré)

« Aucun chemin logique ne mène à des lois élémentaires et à des hypothèses générales ; seule l’intuition s’appuyant sur le sentiment de l’expérience y conduit. » (Einstein)

« Intuition signifie d’abord conscience, mais conscience immédiate, vision qui se distingue à peine de l’objet vu, conscience qui est contact et même coïncidence »  (Bergson)

« Cette forme pure de la sensibilité peut encore l’appeler intuition pure… qui réside a priori dans l’Esprit » (Kant)

« La suprême intelligence n’a pas besoin de raisonner ; il n’y a pour elle ni prémisse, ni conséquence, il n’y a pas même de proposition ; elle est purement intuitive, elle voit également outre ce qui est et tout ce qui peut être. » (Jean-Jacques Rousseau)

Source: La Réincarnation par Frédéric Maison Blanche

 

 

 

 

 

Publié dans Textes de Sagesse

Commenter cet article