Extrait - Puissances de la pensée

Publié le par Starchild*Light

Par: Omraam Mikhaêl Aïvanhov

"...En nous le soleil correspond à l'esprit, l'air à la pensée, l'eau au sentiment, la terre au corps physique. Lorsque l'esprit agit sur la pensée, la pensée entraîne à son tour le sentiment, et le sentiment se jette sur le corps physique pour le faire courir, gesticuler, parler. Donc, le corps physique se meut sous l'effet du sentiment, le sentiment est éveillé par la pensée, et la pensée naît sous l'influence de l'esprit. Ce mécanisme est là, chaque jour, sous nos yeux: sous l'influence de l'air, l'eau modèle la terre, lui donne des formes, la sculpte. Certains endroits se comblent par alluvion, d'autres s'effritent et sont emportés dans la mer, ainsi de suite...De même, par son esprit, sa pensée, l'homme peut agir sur le corps physique, mais à condition de mettre l'air et l'eau entre les deux. L'air représente ici le système nerveux, et l'eau représente le sang dans l'organisme, et le sang dépose certains éléments, en enlève d'autre et façonne ainsi le corps physique...si l'être humain savait interpréter et appliquer dans sa vie intérieure ce processus naturel, normal, de l'action du soleil sur la terre par l'intermédiaire de l'air et de l'eau, il pourrait opérer de grandes transformations en lui en en dehors de lui.

Voilà en quoi consiste la puissance de la pensée ! Il faut donc savoir, avant tout, que la pensée ne peut pas exercer directement son pouvoir dans le plan physique. Il faut des intermédiaires. On ne prend pas des braises ou du potage avec la main, mais avec des pincettes ou une louche. Il en est de même pour tout. Et le bras, si l'on veut comprendre ce qu'est un bras, eh bien, c'est justement l'intermédiaire entre la pensée et l'objet. Lorsque je prends ce morceau de sucre, qui agit? C’est ma pensée. Oui, par l'intermédiaire de mon bras, c'est ma pensée. Et bien supposez maintenant que ma pensée reste inactive... Voilà, j'ai le bras, mais aucune pensée, aucun désir ne le pousse à prendre ce sucre: eh bien, mon bras n'ira pas le prendre. C'est dans ce sens que l'on peut parler de la puissance de la pensée. C'est toujours la pensée qui fait courir les gens ou qui les arrête, qui suscitent les guerres, les dévastations...Oui, la pensée est agissante, mais à condition qu'il y ait des bras pour la réaliser. Et l'homme aussi est un exécutant, un bras. Le bras de l'homme est un symbole de l'homme lui-même qui représente alors un autre bras. Oui, le bras est un résumé de l'homme; l'homme est un bras pour la pensée et il se peut que la pensée soit aussi un bras pour d'autres pensées dans des régions de plus en plus élevées, jusqu'à la Divinité qui utilise tous les bras, c'est-à-dire toutes les créatures...Vous aussi vous êtes des pensées matérialisées. L'homme est une pensée, une idée... Et pour savoir maintenant quelle est la pensée, quelle est l'idée qui est à l'origine d'une créature, il suffit de se baser sur la forme de cette créature...chaque pensée, chaque idée (quoique ces deux termes "idée" et "pensée" aient un sens différent), a une forme, une couleur, une dimension. C'est pourquoi tous les Initiés voient et envisagent le monde comme une création de la pensée, une condensation de la pensée divine.

Photo: Art Chinois, le Bodhisattva Avalokitesvara aux mille bras

Lorsque les hommes ont des pensées et des désirs divins, déjà ces pensées et ces désirs se réalisent quelque part dans l'univers, mais aussi dans leur être lui-même. Et lorsque les hommes sont méchants, cruels, leur pensées et leurs désirs se réalisent aussi toujours sous une forme ou sous une autre quelque part dans le monde et en eux-mêmes. Ce n'est évidemment pas visible tout de suite, mais un beau jour, tout se voit. Et il faut savoir aussi, c'est que toutes les plantes vénéneuses et tous les animaux dangereux sont alimentés, nourris et soutenus par les mauvaises pensées et les mauvais sentiments des humains. Oui, le venin qu'ils contiennent se distille quelque part et va renforcer la nocivité de ces animaux et de ces plantes. Tandis que les bonnes pensées, les bons sentiments de toutes les créatures visibles et invisibles vont renforcer tout ce qui est beau, charmant et parfumé dans la nature. Donc, à notre insu, nous participons à la création dans ce qu'elle a de meilleur ou de pire..."

Source: Omraam Mikhaêl Aïvanhov - Puissance de la pensée

Publié dans Textes de Sagesse

Commenter cet article

Crystal 20/03/2016 04:35

Gratitude _/I\_ Infinie..Ptg